Historique du château de Florzé

Pierres taillées au château

Le château de Florzé.
Un peu d'histoire et d'anecdotes.

L'ère romaine a laissé un souvenir légendaire dans la région de Florzé-Rouvreux. Une tradition fort ancienne prétend que, lorsque Jules César, le grand conquérant romain, arriva dans nos contrées vers l'an 57 avant Jésus-Christ, il aurait été frappé par la grande abondance de fleurs émaillant nos prés et nos forêts. Il aurait donc donné à cet endroit le nom de « Florzee » (mer de fleurs).

Florzé remonte à une époque reculée, ce nom figure déjà dans une charte que donna au 11ème siècle l'Empereur Lothaire, signant l'engagère de sa terre de « Florzéas » à l'abbaye de Stavelot.

Le château de Florzé faisait partie de la Seigneurie de Sprimont et remonte au-delà du 13ème siècle. Il fut occupé par les familles de Presseux puis, en 1497, par les de la Marck d'Arenberg. En 1570, il appartient au dernier seigneur de Florzé, François Guillaume de Loncin.

En 1578, Alexandre Farnèse en ordonnait la démolition ainsi que celle de la forteresse de Neufchâteau sur l'Amblève mais, seul Neufchâteau fut détruit. A cette époque, le château comportait une tour principale, deux tours d'angles et un portail d'entrée.

Durant la guerre 40-45, lors de l'avance Von Rundstedt à la bataille des Ardennes, le Général Eisenhower en personne y séjourna quelques heures.

En 1676, il appartient à la famille d'Argenteau qui n'eut pas de descendance mâle et ce fut une des filles de Guillaume d'Argenteau qui avait épousé un Baron de Rahier qui le reçu en héritage.

En 1794, le château fut partiellement détruit lors de la « bataille de Sprimont » entre Autrichiens et Français, ainsi qu'une de ses tours.

En 1825, le Comte Clément de Berlaymont le reçu en héritage de sa tante Henriette de Rahier morte sans descendance et le restaura.

Ensuite, ce fut la famille Dumonceau qui l'acquit.

La Reine d'Espagne Isabelle, épouse d'Alphonse XII, fit un voyage en Europe entre 1867 et 1869. Elle fut invitée à une chasse à courre au château de Florzé.

Le château fut ensuite la propriété de la famille Brixhe, puis, en 1904, il fut acheté par Gérard Kleinermann-Dallemagne.

Durant la guerre 40-45, lors de l'avance Von Rundstedt à la bataille des Ardennes, le Général Eisenhower en personne y séjourna quelques heures.

Depuis, le château est resté dans la famille, se transmettant de mères en filles.